Allonger la durée de vie des installations nucléaires grâce au CND

Allonger la durée de vie des installations nucléaires grâce au CND

Celia Chevallier
Je m'appelle Célia CHEVALLIER et je suis responsable de la Cellule R&D CND (Contrôle Non Destructif) au sein du département DISR d'Onet Technologies. J’ai débuté ma carrière il y a 14 ans au CETIM Senlis en tant qu’ingénieur d’Etudes et Responsable de projet au sein du pôle CND du CETIM. J’ai ensuite intégré COMEX NUCLEAIRE il y a 9 ans, aujourd’hui devenu ONET TECHNOLOGIES, en tant que Responsable d’affaires en CND. Je suis actuellement responsable de la Cellule R&D CND qui s’occupe de développer des techniques, procédés et outillages de contrôle innovants en CND.
Célia CHEVALLIER :Le projet France relance

Responsable de la Cellule R&D CND, au sein du département DISR d'Onet Technologies

Quel est le projet que vous avez fait candidater à France Relance ?

Le projet présenté auprès de France Relance est intitulé « CND innovants pour l’extension de la durée de vie des installations nucléaires et le nouveau nucléaire« .

 

L’objectif de ce projet est de développer et industrialiser des solutions technologiques innovantes, pour répondre aux nouveaux enjeux du nucléaire : contrôles plus performants, rapides, fiables, moins polluants, avec moins de risques radiologiques et garantissant une traçabilité des données. D’ailleurs, ces technologies pourront être appliquées pour certaines à l’industrie de manière plus générale (pétrochimie, hydraulique…)

 

En quoi ce projet est un projet d’avenir pour la filière nucléaire ?

De leur construction à leur fin de vie, les centrales nucléaires vieillissent et des opérations de contrôles doivent être réalisées pour garantir la sûreté de l’installation et sécurité des personnes. Afin d’étendre la durée de vie des installations nucléaires, des contrôles de plus en plus poussés et précis doivent être réalisés, tout en réduisant l’impact environnemental et l’exposition des opérateurs aux rayonnements.

EDF a besoin d’acteurs leur proposant de nouvelles solutions industrielles. Les techniques de contrôle doivent ainsi être plus performantes et plus précises, afin de détecter des défauts de plus en plus petits mais aussi d’éviter d’être trop conservatives (discrimination artefact / défaut réel), l’objectif étant de remplacer des composants quand c’est nécessaire.

Afin de répondre aux nouveaux besoins de l’industrie nucléaire, Onet Technologies va – au travers de ce projet – développer et industrialiser des procédés de contrôle innovants, notamment sur des applications de recherche de corrosion ou de contrôle de soudures en maintenance, avec l’objectif final d’étendre la durée de vie des installations nucléaires.

Vous avez un besoin,
une question ?

Nos experts Onet Technologies sont à votre disposition pour répondre à toutes vos demandes d’informations ou de devis.

Nous contacter
Nous trouver
Simulateurs de devis