La cobotique dans le secteur de la propreté

Parmi les transformations que connaît le secteur de la propreté, l’une d’elles est porteuse de nombreuses innovations : la cobotique. Le terme cobotique, né de l’assemblage des mots « collaboration » et « robotique », désigne l’alliance entre l’humain et la machine. La cobotique appliquée au nettoyage offre des perspectives prometteuses : réduction de la pénibilité, augmentation de la productivité et de la qualité, montée en compétences des salariés et renforcement de l’attractivité de la profession.

Pour toutes ces raisons, la cobotique occupe d’ores et déjà une place privilégiée au sein du Groupe Onet.

Qu’est-ce que la cobotique ?

Le secteur de la propreté utilise déjà des machines pilotées par l’homme, telles que les autolaveuses par exemple. Les cobots, ou robots collaboratifs, travaillent eux de manière totalement autonome. Leur technologie fait appel à l’IA (intelligence artificielle) et à la télématique. Une fois programmés, ils se dirigent grâce à des capteurs et enregistrent également un grand nombre de données.

Mais malgré ces performances, les cobots n’ont pas vocation à remplacer les agents d’entretien. Au contraire, la cobotique a pour objectif de libérer le personnel des tâches les plus répétitives et les plus pénibles. Les agents ont ainsi davantage de temps pour les nettoyages complexes et délicats, ou bien pour les finitions. Ils interviennent également en support, pour contrôler et superviser le travail effectué par les machines. Pour le moment, le champ d’action de la cobotique se limite au balayage, au nettoyage et au traitement des sols. Les cobots interviennent parfois la nuit, lorsque les lieux sont vides et les surfaces dégagées, afin de limiter les interactions. Mais ils peuvent aussi travailler durant la journée, car ils sont capables de s’arrêter devant tout obstacle.

Humain et cobotique pour un travail en synergie

La cobotique appliquée au nettoyage : un pari gagnant pour le personnel comme pour les clients

Pour le personnel, le recours à la cobotique est la garantie de meilleures conditions de travail.

En effet, le cobot prend en charge les actions les plus répétitives et les plus contraignantes physiquement. Or, ce sont précisément ces gestes qui peuvent engendrer des troubles musculo-squelettiques (TMS) chez les salariés. La cobotique permet donc de réduire les risques de TMS et d’augmenter le confort de travail. Elle fait gagner du temps et de l’énergie au personnel, tout en assurant au client une prestation plus efficiente. Ainsi, la cartographie préalable de la surface permet à la machine d’effectuer un nettoyage parfaitement uniforme. Les performances peuvent ensuite être évaluées grâce aux données numériques enregistrées puis analysées.

L’arrivée de la cobotique est également synonyme d’acquisition de nouvelles compétences pour les agents sur le terrain. Ces compétences, digitales, concernent la gestion, mais aussi l’interprétation des données. Leur analyse permet de proposer à chaque client un service sur mesure qui correspond précisément à ses besoins.

cobotique dans un magasin
Des collaborateurs discutent entre eux dans une entreprise
ONET PROPRETE & SERVICES

Préserver l’hygiène et la propreté de vos environnements et infrastructures 

Découvrez notre expertise

Quelles utilisations pour la cobotique aujourd’hui ?

La cobotique est une technologie récente, mais elle est déjà présente sur le terrain. Quels types de site et quels secteurs d’activité sont le plus adaptés à son utilisation ? Les lieux exploitant au mieux le potentiel de la cobotique sont les surfaces vastes et les lieux recevant du public. Parmi eux : hyper et supermarchés, galeries de centres commerciaux, entrepôts, hôpitaux, gares, aéroports, lycées, collèges, plateformes logistiques et agroalimentaire, événementiel, parcs de loisirs… Une taille minimum de site est conseillée pour obtenir le meilleur équilibre entre encombrement et rentabilité. Pour le moment, la cobotique n’est pas encore totalement adaptée au nettoyage des sanitaires par exemple. Néanmoins, pour les prestations de nettoyage industriel et de nettoyage d’hôpital, la cobotique est une solution adéquate. 

Il est donc important de mener une réflexion préalable à la mise en place du système cobotique de nettoyage. Toutes les parties prenantes doivent être intégrées dans cette réflexion, et surtout les équipes qui travaillent au quotidien avec les machines. Le Groupe Onet a consacré énormément de temps à la création de nouveaux protocoles dédiés à la cobotique.

« On ne met pas de la cobotique pour mettre de la cobotique. On met en place une cobotique intelligente qui va s’intégrer au sein de l'équipe opérationnelle, le client et le prestataire matériel. » cette tripartie est nécessaire afin d’obtenir les meilleurs résultats en qualité

Luc Plessis, Directeur Cobotique du Groupe Onet

Notre vision de la cobotique : découvrez le replay du webinar

Luc Plessis représentait Onet lors du webinar « Quelle place pour la cobotique dans les prestations de propreté ? ». Lors de son intervention, il a notamment insisté sur la nécessité d’offrir une formation adaptée au personnel intervenant. Chez Onet, la formation initiale dispensée par le prestataire matériel est ainsi complétée par une formation en interne. Pour cela, des modules de formation vidéo, utilisables via une application interne, ont été spécialement créés. La montée en compétence et la valorisation des métiers du nettoyage permettent de mettre l’humain en avant. Luc Plessis partage la vision de notre groupe : « Pour le groupe Onet, la cobotique est un vecteur de changement. Il ne faut oublier personne dans ce changement. ».

Vous avez un besoin,
une question ?

Nos experts Onet Propreté et Services sont à votre disposition pour répondre à toutes vos demandes d’informations ou de devis.

Nous contacter
Nous trouver
Simulateurs de devis